Press Release

Mme. Naoko Ishii prend poste comme directrice générale et présidente du FEM

August 1, 2012

L'innovation et l'inclusion au sein du nouveau leadership au FEM

Washington, DC, le 1er août 2012 – Dr. Naoko Ishi a pris poste aujourd'hui comme Directrice Générale et Présidente du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), le plus grand bailleur public de fonds pour des projets bénéficiant l'environnement mondial. Durant sa réunion de juin 2012, le Conseil du FEM a sélectionné le Dr. Ishii par décision unanime afin de succéder à Mme. Monique Barbut, qui a complété son second mandat à ce poste, en cette même date.

« Je commence mon mandat à un moment ou le FEM et prêt à se transformer de partenaire silencieux, en voix active au sein de la communauté environnementale mondiale, afin de partager ses expériences et connaissances acquises à travers de plus de 21 ans d'expérience dans des projets environnementaux innovants, et à continuer de renforcer et multiplier les alliances dans la gestion du patrimoine environnemental mondial» a dit le Dr. Ishii.

Le Dr. Ishii a souligné le rôle du FEM en tant que leader, partenaire de choix pour affronter les défis globaux touchant l'environnement mondial, ainsi que sa fonction de catalyseur pour stimuler le financement d'initiatives environnementales. Elle a ajouté que le FEM se trouve bien placé pour contribuer à l'action requise pour faire face aux défis climatiques que le monde doit affronter aujourd'hui.

« Le FEM a contribué à de grandes réalisations au cours des années. Malgré les progrès réalisés, le monde se retrouve actuellement dans une trajectoire insoutenable, demandant de repenser en profondeur les méthodes actuelles de gestion de l'environnement » a dit le Dr. Ishii. « Il est de grande urgence et impératif de construire des alliances solides et productives entre les gouvernements, les organisations internationales, le secteur privé, et les organisations de la société civile ».

Elle a insisté sur le fait que les ministres des Finances et de l'Environnement doivent s'unir afin de s'assurer que l'environnement soit considéré comme partie intégrante du processus d'élaboration des politiques publiques. « Je vais mettre l'accent sur une approche participative en faveur de l'environnement. Les citoyens doivent aussi jouer leur rôle dans la résolution des menaces environnementales globales. »

Le Dr. Ishii a ajouté, "Mon objectif et de faire du FEM une alliance de partenaires plus performante que la somme de ses éléments. Nous avons encore beaucoup de progrès à faire en ce sens. Maintenant est le moment de stimuler davantage l'union et la convergence des partenariats locaux et mondiaux, pour arriver à des résultats durables. »

A propos de la nouvelle directrice générale et présidente du FEM, Mme. Naoko Ishii

Avant de devenir la quatrième directrice générale et présidente du FEM, en tant que vice-ministre adjointe des finances, le Dr. Ishii était responsable des politiques financières et de développement international du Japon, ainsi que celles concernant les changements climatiques et la biodiversité. Elle a également dirigé la délégation japonaise lors des discussions qui ont conduit à la conception du Fonds Vert pour le Climat. Le Dr. Ishii a commencé sa carrière au ministère des finances en 1981, en se concentrant sur la politique internationale et sur le développement en particulier. Plus tard, elle est devenue Directrice du développement financier bilatéral (2004-2006) Japonais, et responsable de la coordination avec les banques multilatérales de développement (2002-2004).

Pendant presque la moitié de sa carrière, le Dr. Ishii a servi dans des missions internationales, notamment à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international. À la Banque mondiale, le Dr. Ishii a été Représentante pour le Sri Lanka et les Maldives (2006-2010). Au cours de cette période, basée à Colombo, elle a géré le programme de la Banque mondiale pour le Sri Lanka, alors en état de guerre civile, en créant des partenariats entre les principaux intervenants. Elle a également servi à la Banque mondiale en tant que Coordinatrice du programme de pays pour le Vietnam (1997-2001), puis en tant que Chef de Projet à l'Institut pour le Développement International de l'université Harvard (1996-1997). Précédemment elle a été Economiste au Fonds Monétaire International (1992-1995) et professeur invité au Centre d'Affaires Internationales de l'université Harvard (1984-1985).

Le Dr. Ishii a également enseigné le développement durable et l'environnement à l'Université Keio. Elle est également auteur de nombreuses publications, recevant en 1990 le Prix Suntory et en 2004 le Prix Mémorial Okita pour la recherche sur le développement international . De plus, elle a remporté le Prix Mémorial Enjoji Jiro en 2006.

Elle a complété sa Licence et son Doctorat à l'Université de Tokyo.